Selon l’IFOP, les françaises se maquillent moins depuis la pandémie

Cela fait maintenant quelques mois que le Coronavirus est arrivé en France, et a bousculé nos habitudes. Parmi les changements les plus marquant, il y a la diminution de consommation de cosmétiques. Depuis le début du confinement, les femmes useraient donc de moins de produits. Une tendance qui a relancé la mode du « No Make-up », littéralement traduit « sans maquillage ».

maquillage coronavirus covid 19

Depuis quelques mois, le naturel se remet au goût du jour ! La tendance a été confirmée par l’IFOP, qui a enquêté sur les raisons de ce changement. Après le mouvement du « No-Bra », c’est donc le « No Make-Up » qui séduit. Face à la crise sanitaire, les Françaises se seraient donc décidées à réduire leur consommation de cosmétique. L’enquête, réalisée pour le label « Slow Cosmétique », note une forte baisse du nombre de femmes utilisant quotidiennement du maquillage. En effet, ce ne serait plus que 21% d’entre elles qui en appliqueraient tous les jours. Un chiffre 2 fois moins élevé qu’en 2017, où 42% se maquillaient quotidiennement.

Cette nouvelle tendance marque l’impact du Covid-19 sur les femmes entre 18 et 30 ans. Elles seraient ainsi les premières concernées, avec près de 53% d’entre elles qui reconnaissent s’apprêter moins qu’avant. La première raison évoquée est l’obligation du port du masque, qui s’imprègnerait des produits utilisés. Depuis que l’accessoire est obligatoire, ce sont deux tiers des Françaises qui ont pris le parti d’alléger le port du rouge à lèvres. L’étude montre également que la plupart des femmes préfèrent aujourd’hui marquer le maquillage des yeux.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Articles à Découvrir