Devenir vegan : les bons réflexes pour commencer

Passé de mouvement engagé à véritable mode de vie, le véganisme fait de plus en plus d’adeptes en France. La politique du « mieux consommer » séduit et incite à faire des choix censés améliorer notre quotidien. Si la conversion peut d’abord sembler difficile, il existe quelques astuces qui vous aideront à sauter le pas. Voici celles qui m’ont permis de m’approprier le concept sans ressentir l’envie de revenir à des habitudes moins saines.

Passer aux cosmétiques vegan et bio

Les fondements du véganisme tournent autour d’un mode de vie excluant l’utilisation et la consommation de produits d’origine animale ou exploitant des animaux. Cela concerne tous les aspects de votre vie, allant de vos aliments à vos produits de beauté. Dans le domaine des cosmétiques, les produits vegan d’UVBIO comme le gel solaire sont conçus pour respecter la nature. Ce sont aussi des produits éthiques, conformes aux principes du véganisme. Le gel solaire Bio fait partie de ces produits que vous pouvez adopter si vous commencez votre transition vers un mode de vie plus sain.

Je ne l’ai pas seulement adopté pour sa composition à base d’huile de jojoba et de karanja : cet écran solaire est aussi transparent et respectueux des récifs coralliens. Les cosmétiques vegan ne se limitent d’ailleurs pas aux soins de la peau : vous pourrez aussi bien trouver des shampooings vegan que des vernis, du déodorant ou du fonds de teint bio et cruelty free.

Aucune crainte à avoir sur la présence de produits lourds ou testés sur les animaux: les écrans solaires certifiés vegan ET bio suppriment les ingrédients qui pourraient être nocifs pour la santé. Certaines marques vous proposeront des pinceaux garantis sans poils d’animaux ou des soins à base de produits de la ruche. Ici, le miel, la propolis, le collagène animal, le lait, ou encore la kératine sont bannis. Les produits solaires éthiques offrent des alternatives qui n’ont cependant rien à leur envier.

Attention : tous les produits ne se valent pas, car certains producteurs peuvent jouer la carte du bio sans forcément être vegan. En bref, les produits cosmétiques vegan excluent tout ce qui est lait, miel, collagène animal, kératine, guanine, carmin et tout autre produit d’origine animale. Ces cosmétiques incitent aussi à utiliser des produits issus de productions locales, dans la mesure où ils sont bien plus respectueux de l’environnement. Pour vous assurer que vos produits de beauté réunissent tous les critères, je vous incite à décrypter leurs étiquettes.

produits vegan et bio

Optez pour une transition par étapes

Le meilleur conseil que je puisse donner à quelqu’un qui veut devenir vegan est d’opter pour une transition par étape. Vous pourrez être tenté de supprimer tous les produits d’origine animale en une seule fois. Si l’objectif est louable, précipiter les choses risque de vous faire subir des carences plus ou moins graves. Prenez le temps de remplacer les produits que vous utilisez couramment contre des alternatives vegans. Cela vaut aussi bien pour le make-up que pour l’alimentation. Ne précipitez pas le processus, au risque de ressentir un manque, voire de la frustration.

Contrairement à ce que l’on s’imagine, passer à un mode de vie exclusivement vegan et bio peut demander un certain temps d’adaptation. Cette approche vous évitera aussi de jeter des aliments encore consommables, ce qui serait contre-productif. En évitant ce gaspillage, vous ferez un geste pour l’environnement et serez plus réceptifs aux premiers principes du véganisme.

Oui, mais pourquoi ?

Un changement bâti sur plusieurs étapes vous permettra aussi de mieux évaluer vos besoins et vos attentes. Mettez cette transition à contribution pour tester les produits végétaliens les plus populaires, ainsi que ceux proposés par des petits producteurs. Depuis quelques années, je retrouve de très bonnes références alimentaires vegan dans les supermarchés.

Souvenez-vous que passer à une alimentation plus respectueuse de la nature ne signifie pas se passer de protéines. Vous devez trouver des ingrédients ou des plats qui peuvent vous fournir ces apports et garder une santé au top. Dans un régime vegan, les légumineuses, les algues et les céréales seront vos premières sources de protéines.

sources vegan de protéines

Le lait végétal

C’est souvent avec le lait végétal que les nouveaux vegans commencent l’adaptation de leur alimentation. J’ai moi-même débuté avec ces alternatives, car elles ne dépaysent pas trop le consommateur en phase de transition alimentaire. À la place des laits issus d’animaux, je prends du lait de soja, de riz, d’amandes ou de noisettes. Vous pourrez aussi en retrouver à l’avoine ou à l’orge.

Personnellement j’ai une petite préférence pour ceux issus du riz, des amandes et des noisettes. Il est facile d’obtenir une consistance plus ou moins épaisse et de faire des smoothies ou des milkshakes assez légers. Je les trouve aussi plus intéressants en termes de nutriments, car ils remplacent très bien les aliments dont j’ai besoin après des séances intensives de sport. Ils sont aussi plus faciles à assimiler que le lait de vache. Certains laits végétaux ont aussi la réputation d’améliorer le transit intestinal et d’avoir des vertus antiseptiques. En plus des protéines, ils vous offriront aussi des fibres, du fer, du magnésium et du calcium.

Le véganisme concerne aussi les vêtements

S’il est de plus en plus simple d’adopter une alimentation vegan, trouver des vêtements ou des accessoires peut être plus délicat. Prenez le temps d’apprendre à décrypter les étiquettes afin de savoir à quoi vous en tenir. Apprendre à repérer les composants peu respectueux de l’environnement ne s’apprend pas en un claquement de doigts. Les matières d’originale animale seront bien sûr traquées : la laine, le poil, mais aussi le cuir ou le cachemire auxquels vous ne penserez pas forcément.

Les fibres végétales et bio ne manquent pas pour remplacer tout ceci. Parmi mes préférées, le coton, bien entendu, mais aussi la ramie faite à partir d’ortie de Chine, et le Pinatex, qui est une alternative végétale au cuir à base d’ananas. Depuis peu, je retrouve aussi un sacré nombre de produits en cuir de pomme dont la résistance peut étonner. Vous pouvez aussi vous tourner vers des fibres synthétiques comme la viscose ou le modal.

Ces solutions vegans sont radicales, mais permettent de réduire considérablement l’usage de produits incluant l’exploitation animale ou un mode de consommation intensif.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Articles à Découvrir